INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 19/11/2020, PLUS DE 25000 VISITEURS EN 21 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! /KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

NOA ATU vs E AHA À ...

Écrit par


                                                      

même si fr  même si fr2


Pour exprimer la notion de restriction, d’opposition ou de concession contenue dans la locution « même si », nombreux sont les Marquisiens qui utilisent à tort la construction tahitienne « noa atu ».

1)- Afin d’obtenir des explications plus approfondies, vous pouvez consulter le dictionnaire de l’Académie tahitienne page 291/292. La grammaire de la même académie vous fournira d’autres éléments plus précis à sa rubrique 43.7.2 page 310.


2)- Regardons maintenant du côté marquisien.


*- À la page 197-I du dictionnaire Dordillon, on trouve les définitions du mot « noa : adv. Très, beaucoup ; sans but, sans motif ». Pas de lien avec « noa atu ».

*- Comme dans ce même dictionnaire, on ne trouve pas de « même si », il faut chercher à la notion de concession introduite pas « bien que, quoique » pour trouver leur traduction : « e aha à, maià, maua ».


*- Si « maià » et « maua » semblent avoir disparu de l’usage actuel parce que leurs autres significations ont pris le dessus, ce n’est pas le cas de « e aha à » qui peut se construire de différentes manières :

  • §- Avec un verbe:

« Bien qu’il ait plu, nous sommes partis à Hooumi ».

« E aha à ua ua, ua hee tātou i Hooumi ».

  • §- avec un nom:

« Malgré la pluie, nous sommes partis à Hooumi ».

« E aha à te ua, ua hee tātou i Hooumi ».


*- Comme « même si » signifie « Qu’importe ! », au verbe « importer », pour traduire cette dernière expression, on lit « E aha à ! »


*- Il existe une autre expression marquisienne à la signification identique, c’est « Oa hei aa ! » que l’on trouve page 199-I.

Il est toujours mieux de faire revivre une expression ancienne plutôt que de laisser la langue tahitienne s’incruster en marquisien avec ses « noa atu » ou, pire encore « Fo pa ha’apa’o ! »


(Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau – 2015, corrigé en 2019)

 

Plus dans cette catégorie : « HŌHO’A/HOPE’A vs ATA/PAOÌA

Comments est propulsé par CComment