INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 19/11/2020, PLUS DE 25000 VISITEURS EN 21 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! /KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Leçon 9 : L'appartenance en « o » ou en « a »

Écrit par

                                             lettre o ou lettre a ?

 

I – EN « O » : Elle peut être décrite comme passive, inaliénable, durable ou involontaire ; elle exprime la relation d’appartenance profonde entre une entité et ce qui en fait partie intégrante.

A) – Dans le cadre humain, du plus grand au plus petit :

Le pays, te henua ; l’île, te motu ; la rivière-vallée, te kaavai ; la maison, te haè ; la famille, te huaa/huaahaè (les ascendants et collatéraux consanguins ; leurs alliés) ; les amis, te tau hoa ; la vie communautaire, te pohuèìa mataèinaa.

*- O ai to òe kaavai ? / Quelle (Qui) est ta vallée ?

*- I hea to òe noho ? / Où habites-tu ? (Où est ton lieu d’habitation ?)

*- O ai to òe ikoa ? / Quel (Qui) est ton nom ?

*- O Sare to tātou hakaìki. / C’est Sare notre maire.

*- O Teupoo to ôtou tumu hakako. / C’est Teupoo votre professeur.

*- Mea nui to īa hoa. / Il beaucoup d’amis (Sont nombreux à lui amis.)

*- I hea to âtou motua kui ? / Où sont leurs parents ?

B) – Tout ce qui caractérise l’humain :

1)- Sur les plans physiologique et psychologique :

a) - Le corps, te nino ; les membres : les pieds, te vaevae; la main, te ìma; les organes : le cœur, te hōupo ; le foie, te ate ; les entrailles, siège du CARACTÈRE : te koekoe.

*- Te nino o Pita. / Le corps de Pita.

*- U mamae to ù vaevae. / J’ai mal au pied (Mon pied a mal.)

b) - Les fonctions physiologiques: mimi, uriner ; , pleurer, etc.

*- Mea piàu te mimi o tēnei (i)hovare. / L’urine de ce cheval pue.

c) - Les activités physiques, les déplacements : koi, courir ; heke, descendre ; hiti, monter (dans la vallée), etc.

*- Mea koi to òe hiti mai. / Tu es vite monté (Rapide ta montée.)

d) - La naissance, la vie, la mort, les maladies, l’enterrement, etc.

*- E koè vave to òe mate kii. / Ta maladie de peau guérira vite.

e) - Tout ce qui est en contact avec le corps humain: les vêtements, les parures, les bijoux hérités…

*- I hea to òe pātarō ? / Où est ton short ?

*- A hakaìte mai i to òe motara ! / Montre-moi ta montre !

2)- Sur le plan moral :

a) - Le caractère, les qualités, les défauts:

* No òe te teka ! / C’est de ta faute !

* E koekoe ùa to īa. / Il est hypocrite (Il a deux caractères.)

b) - Les sentiments, les émotions: kāòha, amour ; haametaù, peur ; etc.

*- Mea oko to òe kāòha ia ù. / Ton amour pour moi est fort.

C) – En dehors de l’humain :

1)- La simple appartenance d’une partie à un tout.

*- Te huira o te pereòo. / La roue de la voiture.

*- Te tau vaitini o te anuanua. / Les couleurs de l’arc-en-ciel.

2)- Les repères spatio-temporels / prépositions de lieu et temps.

*- I muì o te putuputuìa. / Après la réunion.

*- Ma vāveka o te vaanui. / Au milieu du chemin.

*- I ùka o te tapu kai. / Sur la table.

3)- Les repères numériques / les nombres ordinaux.

*- Te ùa o te tama. / Le deuxième enfant.

*- Te hitu o te kaùtai. / La septième vague.

 

II – EN « A ». Plutôt active, aliénable, temporaire ou volontaire, elle s’applique :

A)- Aux époux : épouse, vehine ; époux, vāhana.

*- Ua rere ta ù vehine. / Ma femme s’est enfuie.

B) – Aux descendants et à leurs alliés : enfant, tama ; fils, mahaì; fille, moì ; gendre, bru, huòna; petits-enfants, poupuna, moupuna ; etc.

*- I hea ta òe tau tama ? / Où sont tes enfants ?

C) – Aux richesses, à l’argent, aux biens acquis, aux meubles : argent, moni; dettes, àiê; richesses, taetae ; le matériel, haìna.

*- A utu mai ta òe àiê ! / Paie-moi tes dettes !

D) – Aux activités buccales : tout ce qui entre ou sort de/dans la bouche :

1)- La phonation : [MAIS PAS la voix, te èo, qui fait partie du corps], parler : tekao ; dire : peàu ; chanter : hīmene ; rire : kata ; crier : taaàu ; mordre : kakahu.

*- Mea koi oko ta òe tekao. / Tu parles trop vite.

*- Mea kōnini to òe èo. / Ta voix est mélodieuse.

2)- La nourriture et la boisson : DONC les végétaux, les jus, l’eau ET les autres liquides issus de la terre ; les animaux, SAUF quand ils servent aux déplacements :

*- E kao ta òe ? / Tu as du carburant ?

*- I na ai tēnei peto ? / À qui est ce chien ?

*- Mea ìi to òe (i)hovare. / Ton cheval est puissant.

E) – Aux activités manuelles ET aux produits de ces activités :

1)- Tout ce qui tourne autour du mot « HANA » : travailler, travail.

a) - Les activités manuelles : sculpter, haatiki; masser, hō ; etc…

*- Mea mamae ta òe hō ia ù ! / Ton massage me fait mal !

b) - Les outils pour faire ce travail : couteau, hache, etc.

*- I hea ta ù kohe ? / Où est mon couteau ?

c)- Les objets résultant de ce travail : plat, kooka ; collier, hei ; etc.

*- A haaìte mai òe i ta òe tau tiki ! / Montre-moi tes tikis ! (Ceux que tu as sculptés, pas ceux qui sont tatoués sur ton corps.)

2)- Tout ce qui tourne autour du mot « HAKA » : danser, la danse.

*- Mea kanahau oko ta òe haka io he one. / Tu as bien dansé sur la plage. (C’était joli ta danse sur le sable.)

3)- Tout ce qui tourne autour du mot « KEU » : jouer = toucher ; saisir, mau ; attacher, humu ; frapper, pehi, tā ; prendre, too.

a) - Les instruments de musique : e keu i te… kitā, pū, ukarere.

*- A ka mai òe i ta òe kitā ! / Apporte ta guitare !

(Attention : avec les verbes taki/haataki, on doit employer l’appartenance en O.)

b) - En sport, tout ce qu’on lance : balle, ballon, pōpō; boule, puru

*- U peehū ta òe pōpō. A pamu ! / Ton ballon est dégonflé. Pompe-le !

 

Donc, et pour conclure, tout ce qui se fait à la main / tient dans la main : panier, kete ; peigne, pāèhu ; sac, kaka ; clé, kirī ; éventail, tāhii ; vini, etc.

 

Comments est propulsé par CComment