INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 19/11/2020, PLUS DE 25000 VISITEURS EN 21 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! /KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Leçon 13 - Les particules pré-verbales

Écrit par


                                                 lettre a e lettre,  i lettre, ua lettres ...

 

Elles permettent d’envisager l’action du verbe comme étant accomplie ou non-accomplie ( aspect ), réelle ou éventuelle ( mode ).


I- La particule « e », déjà étudiée en opposition à « ua/u » [cf. leçon 6]

Nous allons maintenant en examiner les trois variantes ; le verbe précédé de « e » est suivi d’un démonstratif corrélatif aux trois personnes grammaticales.

1ère pers.

E

 BV

nei

au, māua, tāua

mātou, tātou

2ème pers .

E

ana

òe, koùa, ôtou

3ème pers.

E

aa

īa, âtou

Cette structure sert à exprimer :

A)- L’action en cours, la progression d’une action ; en français, ce que le sujet est en train de faire.

*- E patu nei au i te hāmani. / Je suis en train d’écrire une lettre.

*- E kata ana òe me he koea. / Tu es en train de rire comme un fou.

*- E tekao aa te tumu hāmani i te tōìki. / Le professeur est en train de parler (là-bas) avec les enfants.

La question est alors :

- E aha ta ù e hana nei ? E aha ta ù hana inei ? / Que suis-je en train de faire ici ?

- E aha ta òe e hana ana ? E aha ta òe hana inā ? / Qu’es-tu en train de faire là ?

- E aha ta īa e hana aa ? E aha ta īa hana ià ? / Qu’est-il/elle en train de faire là-bas ?

On peut aussi utiliser la structure correspondant à « être occupé à… » : E vaè nei/ana/aa + S + i + te + BV.

*- E vaè ana òe i te aha ? E vaè nei au i te hāmani patu.

*- Tu es en train de faire quoi ? Je suis en train d’écrire une lettre.

B)- La concomitance, c’est à dire l’interférence d’une deuxième action avec une première déjà en cours.

*- E kaukau nei au (i te vai), ua koè te vai. / J’étais en train de me baigner/doucher quand l’eau s’est coupée/arrêtée.

*- E keu ana ôtou i te poro, u tihe mai te hakaìki. / Vous étiez en train de jouer aux billes quand le maire/chef est arrivé.

*- E ùku aa Pauro i te uà, ua ìte īa e ùa mako. / Paul était en train de plonger/pêcher des langoustes quand il a vu deux requins.


II- LES AUTRES PARTICULES PRÉVERBALES

A)- L’IMPÉRATIF s’exprime à l’aide de la particule: A+BV [cf. leçon 5]

*- A mai i ta òe kaikai ! ( Tō kai mai !) / Viens manger !

B)- L’ANTÉRIORITÉ / POSTÉRIORITÉ dans le temps s’expriment à l’aide de :

1)- OI + BV = ensuite, puis :

*- U kave mai âtou i te haìna oi hee te poti. / Ils apportèrent les marchandises avant le départ du bateau. (Litt. : … ensuite le bateau est parti.)

2)- EPŌ TE + BV = après, plus tard, ensuite :

 *- A vaa òe epō te tihe mai te tau manihii ! / Réveille-toi avant le départ des invités ! (Litt. : … , ensuite les invités partiront.)

3)- Dans la langue moderne, on mélange les deux structures :

*- A tomi òe i te puòo oi te topa te ua ! / Recouvre le coprah avant la pluie. (avant que la pluie ne tombe.)

Remarque : il est plus facile de traduire ces structures par « avant que, avant de ».

C- LA PROXIMATION s’exprime avec MEI + BV ; l’action y est décrite comme ayant failli se produire.

*- Mei kona au inenahi. / J’ai bien failli me soûler hier.

*- Mei topa Kapi io he opata. / Kapi a failli tomber dans le ravin.

D- LA PRÉVENTION d’un action s’exprime à l’aide de OA + BV ; on peut traduire cette structure par de peur que, pour ne… pas que, afin que ne… pas. C’est aussi une façon commode de traduire sinon.

*- A kai tātou i tenā tau meika oa pē. / Mangeons ces bananes sinon elles vont se gâter.

*- Ua humu te mutoi i te ènana kamo oa rere. / Le gendarme a attaché le voleur afin qu’il ne s’enfuie pas.

E- LA PARTICULE « IA » sert à exprimer deux notions-clés :

1)- LE SOUHAIT : si seulement, pourvu que, puisse…! Que ne… !

*- Ia meitaì ôtou paotū ! / Portez-vous tous bien !

*- Ia topa te ua oìoì ! / Pourvu que la pluie tombe demain !

Remarque : le souhait négatif s’exprime à l’aide de umoì ia + BV. On le traduit par :il ne faut pas que… ; il vaudrait mieux que ne…pas.

*- Umoì ia ìte tahipito ia tāua inei ! / Il vaudrait mieux que les autres ne nous voient pas ici !

2)- LA CONCOMITANCE, LA SIMULTANÉITÉ à tous les temps.

a)- On la traduit par : quand, lorsque, dès que, aussitôt que, etc.

*- Ia òko ôtou i te taki pere, a tāpapa mai ! / Quand vous entendez/entendrez la cloche, rangez-vous !

*- Ia paòpaò au, e hakaea au i te hana. / Quand je suis/serai fatigué, je m’arrête/m’arrêterai de travailler.

b)- Quand elle exprime une supposition corrélative à une notion future , on la traduit par si :

*- Ia tihe mai Petero oìoì, e hee māua i te menē tātai. / Si Pierre arrive demain, nous irons tous les deux à la chasse aux chèvres.

Remarques :

a)- Dans ce cas (la simple supposition), ia peut être remplacé par me ou me he mea + subordonnée et la particule préverbale réapparaît.

*- Me tihe mai Petero oìoì, … / Me he mea e  tihe mai Petero oìoì, … / Si Pierre arrive demain…

b)- Dans le cas de l’irréel (l’action n’a pu se réaliser, les conditions n’étant pas remplies), on utilise anoa pour traduire si (seulement…). La particule préverbale ua se transforme alors en i.

*- Anoa i hakaòko mai òe ia ù, aè òe i hemo i te mate. / Si tu m’avais écouté, tu ne serais pas tombé malade. (= tu n’aurais pas été pris par la maladie.)

F)- LA PARTICULE RÉSULTATIVE « I » : elle indique que l’action concernée est la conséquence d’une action précédente. Le verbe est alors suivi de la particule anaphorique « ai ».

*- E hoe nei au i te vaka, ua ìte au i te paaoa. I noho ai au me he tiki. / J’étais en train de faire de la pirogue quand j’ai vu une baleine. J’en suis resté comme deux ronds de flan.

 

 

Comments est propulsé par CComment