INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 19/11/2020, PLUS DE 25000 VISITEURS EN 21 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! /KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Leçon 14 - Le suffixe « -ìa »

Écrit par

U PEÀUÌA MAI, U ÒKOÌA...

blabla

LE SUFFIXE  « ÌA » SERT  À :

I- NOMINALISER le verbe → faire du verbe UN NOM.

*- tatau, te tatauìa / lire, la lecture. Mea hana nui te tatauìa ma he èo ènana. / Lire en marquisien est difficile.

*- putuputu, te putuputuìa / se réunir, la réunion. Oìoì, enā te putuputuìa io he haè hāmani. / Demain, il y a réunion à l’école.

*- hānau, te hānauìa / naître, la naissance. Ahea te koìka o to òe â hānauìa ? / Quand est ton anniversaire ? (la fête de ta naissance)

*- mate, te mateìa ; pao, te paoìa / mourir, la mort ; être fini, la fin. Aè te mateìa te paoìa o te tau mea paotū. / La mort n’est pas la fin de toute chose.

Remarque : au sud, dans ce 1er cas, -ìa est généralement remplacé par -tina :

*- te tatauìa → te tetautina ; te putuputuìa → te putupututina.

Dans le cas de mots très usuels, -ìa devient -na :

*- Te mateìa → te matena ; te paoìa → te paona.


II- EXPRIMER L’ACCOMPLISSEMENT d’une action :

A)- Il sert à traduire la VOIX PASSIVE

1)- AVEC complément d’agent (c.a.) – celui qui fait l’action.

a)- Introduit par me te (avec le, la…), si le c.a. est un moyen matériel, un instrument ou un outil :

*- U humuìa te (i)hovare me te pūrutu. / Le cheval a été attaché par la bride.

*- U pāòtoìa tēnei haè me te tapa. / Cette maison a été divisée en chambres avec du tapa.

b)- Introduit par e (par) dans tous les autres cas : personnes, animaux ou entités auto-actives :

*- U kukumiìa te peto e ai ? / Par qui le chien a-t-il été tué ?

*- U kakahuìa au e te veì. / J’ai été mordu par un cent-pieds.

*- U peìhaìa te potu e to mātou pereòo. / Le chat a été écrasé par notre voiture.

2)- SANS complément d’agent, il se traduit par on :

*- U peàuìa mai ia ù. / On me l’a dit. (Cela m’a été dit.)

*- U veveteìa te koimaa. / On a détaché le bouc.

Remarque : au sud, dans ce 2ème cas, -ìa est remplacé par –tia.

*- U peàuìa mai ia ù. → U peàutia mai ia ù.

3)- ATTENTION : en raison de leur traduction, les verbes statifs (=d’état) (Ex. : e pī = être plein) ressemblent à des formes passives mais ce sont de simples verbes bases dont le complément est introduit par la préposition i :

*- Ua te tai i te tau kaù èhi. / La mer était pleine de débris de cocos.

*- Ua te puòo i te ua. / Le coprah a été gâté par la pluie.

*- U koakoa au i ta ôtou hana. / Je suis content de votre travail.

B- Il équivaut à une SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE TEMPS et se construit comme suit :

       (I) te + BV-ìa + o/a + sujet (ou bien) To/ta + sujet + BV-ìa (Litt. = à l’action du sujet, …)

*- (I) te huaìa mai o Tahia mei Papeete, u paòpaò īa. / À son retour de Papeete, Tahia était fatiguée.

*- (I) te hakatakiìa o Atamo i ta īa kī, u taaàu te tau peto. / Quand Adam souffla dans son sifflet, les chiens hurlèrent.

*- Ia ai to òe tukuìa i to ù motara ? / À qui as-tu donné ma montre ?

Remarque, au sud, dans ce 3ème cas, -ìa est remplacé par -tina :

*- Ia ai to òe tukutina i to ù motara ?

 

 

Comments est propulsé par CComment