INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 19/11/2020, PLUS DE 25000 VISITEURS EN 21 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! /KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Leçon 5 : Ordre et interdiction - Introduction des compléments

Écrit par

L’étude de ces deux points va nous permettre d’enrichir notre vocabulaire verbal.

 interdit ordre1

1)- L’impératif ou inchoatif est un mode verbal qui permet de donner des injonctions ou consignes de manière très concise. À la forme négative, il exprime l’interdiction.

La particule préverbale marquant l’impératif est  a. La structure de construction est la suivante. La traduction est : Joue ! Écoute ! Écris ! etc...

A

verbe

sujet

 

infinitif français

A

keu

òe !

 

jouer, toucher

A

hakaòko

òe !

 

écouter

A

patu

òe !

 

écrire

A

kai

òe !

 

manger

A

inu

òe !

 

boire

A

hano

òe !

 

aller chercher

A

kaukau

òe !

 

se baigner

A

hīmene

òe !

 

chanter

A

haka

òe !

 

danser

A

tiòhi

òe !

 

regarder

A

hooi

òe !

 

(se) laver

 

Remarque : on peut traduire cette structure par : il faut que… : « A hee au ! → Il faut que j’y aille ! »

 

2)- Les particules préverbales marquant l’interdiction sont au nombre de trois et se construisent selon le schéma suivant :

Notion

particule

sujet

e

verbe !

Simple conseil

òe

e

tiòhi !

Simple interdiction

Aua

tātou

e

tiòhi !

Forte interdiction

Umoì

âtou

e

tiòhi !

Traduction : Tu ne regardes pas ! Ne regardons pas ! Il ne faut pas qu'ils regardent !

 

3)- Ordre et Interdiction avec ajout de compléments

Tous les compléments – directs et indirects – (sauf les nombres et quantités) sont introduits par les prépositions  i ou ia.

 

a) - i précède les substantifs (noms communs et verbaux).

*- A patu òe i te hāmani ! / Aè òe e patu i te hāmani !

*- Écris une lettre ! (une est ici indéfinie) / N’écris pas de lettre !

MAIS → A patu òe e tahi hāmani ! Écris une (seule) lettre !

*- A kai tātou i te ika tee ! / Aua tātou e kai i te ika tee !

*- Mangeons du poisson cru ! / Ne mangeons pas de poisson cru !

*- A kaukau òe i te vai ! / Umoì òe e kaukau i te vai !

*- Baigne-toi ! / Ne te baigne pas ! (Le mot vai indique ici qu’il s’agit de l’eau douce et non de l’eau de mer : Douche-toi ! / Ne te douche pas !)

 

b) - ia précède les noms propres et les pronoms personnels.

*- A tiòhi meitaì òe ia Motu ! / Aè òe e tiòhi ia īa !

*- Regarde bien Motu ! / Ne le regarde pas !

*- A maakau òe ia tātou ! / Aua òe e maakau ia tātou !

*- Pense à nous ! / Ne pense pas à nous !

*- A hakaòko mai òe ia ù ! / Umoì òe e hakaòko mai ia ù !

*- Écoute-moi ! / Ne m’écoute pas !

 

Remarque 1 : une injonction exigeant promptitude d’exécution, il arrive fréquemment que les prépositions i /ia et le destinataire, souvent implicite, soient omis dans la langue de tous les jours :

*- A pā te puta ! - A hano te pōpō ! – Aè tiòhi !

*- Ferme(z) la porte ! – Va/allez chercher le ballon ! – Faut pas regarder !

Remarque 2 : le célébrissime vocable tapu peut aussi être employé afin d’exprimer l’interdit avec un verbe nominalisé ; cette forme est très utilisée sur les panneaux d’interdiction :

*- (Mea) tapu te keu ! – Tapu te tiòhi ! – Tapu te inu !

*- Interdit de jouer ! – Interdit de regarder ! – Interdit de boire !

 

Comments est propulsé par CComment